Lost In My Dream
Inscrivez-vous.
Rejoignez-nous, pour des RPs LIBRES !



 

Partagez | 
 

 LOST IN MY DREAM - CONTEXTE COMPLET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ
Admin

Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : MAÎTRE DU JEU
Badge :


Niveau
Nombres de points RP:
100/100  (100/100)

MessageSujet: LOST IN MY DREAM - CONTEXTE COMPLET    Lun 18 Jan - 1:57

CONTEXTE COMPLET :



Les 9 Divinités:
 

Les 9 Divinités et leurs relations:
 



Une légende subsiste à travers les mondes. Un mythe sacré, gravé dans le cœur de chaque être vivant, bien que les mondes persistent à être différents. En cherchant à travers chaque culture, chaque parcelle historique de chaque univers, la légende " des 9 divinités de l'au-delà " reste au carrefour de toute notion. On dit qu'à travers le temps et l'espace demeurent 9 divinités dans un monde nommé L'ORION.
On raconte que c'est par une éclipse solaire qui à lieux tous les 100 ans qu'une brèche temporelle s'ouvre entre Solinvania et l’Orion... C'est la seule occasion, que les Divinités et les SOLINVANIENS ont pour entrer en communication céleste. C'est pour cela que dans certaines planètes comme => (Kondor – Makala – Moon – Zelna) on célèbre la naissance de L'Orion par des festivités et des offrandes. Et en retour les Divinités peuvent, offrir à certain SOLINVANIENS qui le méritent un don mystique appelé le don de Lomina.






Diorga - Divinité du Chaos et de la Destruction
(Dieu du peuple kirilien de la planète UNKER né du sang de Sin sur la lame d’Aan’ham)






Sin - Divinité du Pêché et de la Mort
(Dieu du peuple firosien de la planète FIROS né de Zeno)






Selena - Divinité de L'amour et de la Paix
(Déesse du peuple kodarien de la planète de KONDOR née de Zeno)






Aan'ham - Divinité de la Justice et de l’Équilibre
(Dieu du peuple jumalien de la planète de JUN'HAM mortel devenu divinité par don d’ambroisie)






Yunh - Divinité de la Nuit et des Ténèbres
(Dieu du peuple sliverien de la planète SLIVER née du sang de Sin)






Fix - Divinité du Jour et de la Lumière
(Déesse de peuple lounien de la planète MOON née de la larme de Selena)






Dolaria - Divinité de la Nature et des Éléments
(Déesse du peuple zélonien de la planète ZELNA fille de Aan’ham et Selena)






Elysio - Divinité de l'Espace et de l'Âme
(Dieu du peuple terrien de la planète MAKALA né de Zeno)






Zeno - Divinité toute Puissante
(Déesse du peuple eidolosse de la planète HOLO)

















































Au niveau de la hiérarchisation des Divinités il faut savoir que Sin, Selena et Elysio sont issus de Zeno
L'une des 9 divinités: Elysio, désirait tisser des fils célestes, afin de former une galaxie appelée SOLINVANIA. Il demanda à chacun de ses semblables de déposer sur les croisements des fils, un joyau de L'ORION. Une fois les fragments choisis et posés dans les mailles célestes d'Elysio, ce-dernier pouvait enfin compléter son rituel de "procréation", et ainsi commencer le 1er cycle de la vie. Il implanta une âme dans chaque pierre qui prit la forme d’une planète.

Dans ces planètes, un écosystème se développa donnant ainsi naissance à de nombreux êtres vivants. Mais la planète créée par le joyau de Sin fut compromettante...






La planète de Sin avait donné naissance à des créatures de l'ombre. Le vice et la démesure se développèrent dans le cœur de chaque Firosien et l’ensemble prit une ampleur chaotique. La planète FIROS devint une très grande menace qui allait très rapidement s'imposer au cœur de SOLINVANIA. Les planètes étaient toutes reliées par un système de portail dimensionnel. Cela permettait, aux Solinvaniens de rester unis par les liens célestes d'Elysio. Et ce fut malheureusement  à cause de ce système que la vague de Chaos put déferler aux travers des autres communautés solinvaniennes. Elles furent prises d'assaut.
Certains peuples comme celui de ZELNA n'avaient pas encore eu le savoir et la connaissance nécessaires pour l'utilisation des portails. Les Zéloniens étaient, pour la plupart, des créatures sauvages et inconscientes du danger. Ce fut ainsi la 1ère planète à avoir été soumise au pouvoir des Firosiens. Et malheureusement, les Divinités ne pouvaient en aucun cas intervenir. En effet, une règle d'or subsistait. Les Divinités, en apportant un joyau supplémentaire à la toile d’Elysio, devaient accorder une part de leur « vitalité » pour former leur planète, afin de les mettre sur un pied d’égalité.
Cependant Sin, accompagné de Diorga violèrent cette norme. SIN n'avait qu'un seul but : le pouvoir, afin de nuire à la hiérarchisation des Divinités, faire tomber Zeno dans ses derniers retranchements et prendre le contrôle de la lignée sacrée des Divins Immortels. Et comme chaque planète est reliée à sa Divinité, il va de soi que Sin n'hésita point à manipuler Elysio afin d'avoir indirectement un contrôle total sur Solinvania.
Aan'ham seul n'était pas dupe, et savait pertinemment que Sin manigançait quelque-chose. Mais son rôle était de rester neutre jusqu'aux faits. Il ne pouvait s'élancer dans des préjugés sans fondement ou preuve. Son silence l'accompagna alors dans sa crainte.
Dolaria, maitresse de la planète ZELNA (et fille de Séléna) s’éteignit peu à peu. Les forces de l'ombre envahirent sa planète, et les ravages sur sa terre lui causèrent de graves douleurs. Séléna tenta au mieux de subvenir à ses besoins, de la guérir. Elle n’en avait toutefois pas la capacité. La pauvre Dolaria, Divinité de la Nature et des Eléments, plongea dans un profond sommeil, entre la vie et la mort. Séléna s'en remit à Fix. Son pouvoir lunaire détenait une énergie miraculeuse, repoussant les êtres de l'ombre et purifiant les âmes des défunts. Fix est connue pour avoir un don de "soin", mais aussi de "protection", elle était la seule chance à Séléna pour guérir l'état de Dolaria…
Depuis peu, Fix s'était faite oublier de la contrée de L'Orion. Elle s'était réfugiée sur sa propre planète. Verrouillant la planète d'un champ de force lunaire, Fix souhaitait rester seule dès à présent. Depuis " l'alliance " injustifiée de Yunh (son alter-ego) avec Diorga, la Divinité lunaire était tombée dans la mélancolie. De plus, cela avait créé un froid et une distance accablante pour la pauvre petite Fix... Mais alors... Que fallait-il faire ?
S'en remettre à Elysio ? Misérable ! Il ne voulait rien entendre... Le plus jeune des Divins, naïf et pourtant détonateur de la création de cette galaxie, devait se montrer responsable face à l’existence de chacun dans SOLINVANIA. Les seules paroles que Séléna pouvaient tirer d'Elysio étaient : " Ma sœur dissipez au mieux la crainte d'un danger incertain. Les Divins de notre espèce peuvent souffrir, mais restent éternels. Aussi longtemps que les artefacts brilleront de mille feux." et le petit Elysio prit son envol dans une ignorance totale envers sa sœur
De l'autre côté, le Divin du mal semblait être satisfait du silence de son enfant et poursuivit ses idéologies par-delà ses belles paroles : "Nos frères et sœurs, trop grands, trop apeurés, craindront leurs maladresses. Une coalition entre nos confrères naîtra à coup sûr, s’il t’arrive de leur faire part de nos confessions » lui disait Sin. Et c’est ainsi que le petit Divin confia à son ainé l’artefact de la créatrice Zeno. Depuis la création de Solinvania, Elysio s’était vu confier un artéfact du renouveau. Zeno estimait qu’il était nécessaire de conserver cette pierre pour un éventuel renouveau de Solinvania si cette galaxie venait à sombrer dans le chaos. Elle avait choisi Elysio pour le mettre à l’épreuve. Etant la Divinité de la création, il se devait d’être le plus responsable parmi ces confrères et c’est en lui donnant cette rareté qu’Elysio endosse une mission : celle de préserver l’existence des Solinvaniens et de savoir maintenir une diplomatie et un équilibre entre les Divinités.






C’est dans cette optique qu’il jugea bon d’ignorer toutes paroles des autres Divinités. Cela lui avait été recommandé par Sin, pour éviter un conflit. Et comme Elysio voulait la création d’une paix et non d’une guerre entre les Divins… Il s'abreuva les belles paroles de Sin et lui fit confiance en lui donnant l’artefact. C’est en revenant a l’Orion qu’il évita au mieux ses frères et sœurs.
Mais justement, Elysio, aveuglé par Sin, ne se doutait pas un seul instant que ce-dernier imposait, doucement mais sûrement, son pouvoir de planète en planète. Il alla toucher la planète UNKER, celle de Diorga et s'allia aussitôt avec lui. A eux deux, ils étaient le Mal qui dominait la Galaxie. Diorga imposa seulement une contrainte à Sin : que la planète KONDOR, lui soit dû. En effet Diorga était le Divin connu pour n'avoir aucune pitié ! Divinité de la Guerre et de La Destruction, il considère les Solinvaniens comme de simples pions à déplacer dans une grande partie de jeu d'échec. Sa nature le pousse à engager des guerres et des conflits.
Bien qu'il ne devait en aucun cas violer la règles d'or de Zeno (mère créatrice des Divinités). Il s'était contenté jusque-là, de faire des guerres sur sa planète UNKER. Car à l'inverse des autres Divinités, la « vitalité » de ce Divin se fructifie par la  rage, la colère, et les guerres donc il était pour lui nécessaire, vital même, de marquer des terrains de conflits sur sa planète. Mais quand Sin lui offrit la possibilité d’unir leur force dans une future bataille divine. Diorga allait prendre un malin plaisir à corrompre d'avantage Yunh.
Yunh, est la Divinité de la Nuit et de l'Ombre. Il est malheureusement très influençable. Il est versatile, son pouvoir peut être aussi bien convoité par le bien que le mal. Gardien de la Nuit, il veille sur les esprits, le repos, et le sommeil des Solinvaniens. Et la planète MOON faisant office de lune « protectrice » berçant les Solinvaniens dans un repos tranquille et sans danger. A l'inverse, il pouvait semer le trouble dans les esprits de chacun, faire émerger une peur dans leur cœur, et alors les nuits se transformeraient en cauchemar. Cette partie obscure de Yunh, Diorga chercha à l'éveiller, lui montrant que sa véritable nature n'était autre que la destruction...
« Les planètes noires » devinrent alors FIROS, UNKER et SLIVER. C'est par ces planètes que les Firosiens ont pu forger leur armée. Et cette armée se décupla, en plus de l'alliance avec les Kiriliens. Aa'ham allait très vite perdre le contrôle, et être surmené par tant d'alliance. Il renforça la défense de son peuple, tenta au mieux de résister face à l'offensive de Diorga qui engagea le premier pas vers une guerre sanglante sur la planète JUN'HAM. Les troupes kiriliennes et firosiennes percèrent très vite la défense du peuple junamien. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, Aa'ham fut encerclé, et fait prisonnier sur la planète de Diorga. Les nouvelles vinrent à l'oreille des Solinvaniens : « la Divinité de La justice et de l’Equilibre s'éteint sous l'autorité de ses confrères du mal ». A KONDOR, Séléna fut mise en alerte. Elle rejoignit la dimension de L'Orion et demanda grâce à la Divinité suprême : Zeno. Mais par le plus grand des malheurs. Zeno ne vint guère. Comment était-ce possible ? La Divinité suprême était constamment en relation avec chacune des Divinités sur L'Orion. Alors pourquoi, Zeno ne donnait point sa bénédiction ? La situation prenait une tournure dramatique. Sin surprit Selena à la prière pour Zeno dans la Salle Lunaire.
Sin demanda d'une de ses voix sarcastiques : « Quelle pureté viendrait à s'agenouiller aux pieds de la Suprême en ces temps si prometteurs... ? »
Séléna : « Les Siècles changent. Un déséquilibre se forme dans le cœur de chacun. Abstenez-vous de nommer les temps de la sorte ! « Les jours prometteurs » sont encore bien loin, et c’est là votre faute. »
Un sourire vint à se poser sur le visage sarcastique de Sin. D'un pas nonchalant, il s'avança en direction de la douce Divinité de l'Amour.
Sin : « Rose écarlate, aux épines d'or. Ma tendre... tes paroles célestes déferlent dans ma poitrine l'essence même de ta puissance divine. L’« Amour » n'est qu'un soupçon, une poussière, à la différence de ce que vous pouvez m'offrir... La peur vous va si bien », dit-il en lui effleurant la joue.
Le visage de Selena s'éloigna au contact de sa main. Elle repoussa l'avance de Sin. Elle lui tourna le dos, allongea ses pas empressés. Vêtue de voiles blancs, elle en souleva quelques-uns. Pieds nus, elle quitta la salle en regardant derrière elle. Elle laissa un silence de cathédrale et Sin au côté de la statuette divine de Zeno. Il releva son regard vers le berceau de lumière qui s'élevait dans la salle et vint à prononcer d'une voix suave :
Sin : Qu'elle délicieuse créature... féconde, mère des mères. Je vous ferai succomber à mon emprise. Mes ailes noires seront votre seul refuge, et ma main votre seul salut !






Après ça, Sin désirait plus, sa soif de pouvoir se faisait de plus en plus grande et la planète MOON était encore la seule intacte. Elle n'avait guère été touchée par la violence des Firosiens. La planète a longtemps pu se préserver contre toutes attaques extérieures. Mais le voile de lumière qui enveloppait Moon en guise de protection fut dissipé. Les pouvoirs de Fix n'étaient point éternels. Elle se fragilisait. Jusqu'au moment où les envahisseurs Firosiens et Kiriliens réussirent à s'emparer de la planète.
Sin semblait trouver judicieux de conserver son pouvoir « protecteur ». Il comptait bien mettre fin à son existence en s'emparant de son pouvoir. Mais Yunh voulut s'interposer. Il ne pouvait laisser une telle agression se faire. Fix et Yunh sont comme le ying et le yang, le bien et le mal, ils forment un équilibre dans lequel l'un ne peut exister sans l'autre. Et bien qu'il puisse être vulnérable aux belles paroles de Sin, protéger sa « moitié » était d'une importance capitale ! Mais Sin avait décuplé sa puissance. En effet, plus les Firosiens s'emparaient des planètes, plus leur Divinité devenait forte. Sin, n'eut aucun mal à éliminer « ce gêneur ».
La possession de Sin sur Yunh provoqua chez Fix une douleur telle que la jeune Divinité repoussa avec violence les attaques des envahisseurs. La folie s'empara de son âme. Les Firosiens furent anéantis pour la plupart d'entre eux. Sin en subit les conséquences. Il perdit une partie de sa puissance par élimination de quelques Firosiens. Fix ne se contrôlait plus, l'injustice qu'elle éprouvait provoqua en elle une colère incommensurable. Diorga fut si fasciné par tant de haine qu'il voulut poursuivre. Sin trouvait plus judicieux de faire battre en retraite les armées. Mais Diorga était têtu. Lui, Divinité de la Guerre et de la Destruction, ne pouvait éviter de succomber à l'appel du conflit.
Son sourire sadique, ses yeux écarquillés, il persista avec son armée. Il engagea de nouveau l'assaut. Fix s'en prit alors à l'armée entière. Les Louniens furent possédés par leur propre déesse qui les utilisait comme arme de destruction massive. Dans la légende, ce combat fut le plus destructeur. Malheureusement, Fix perdit la bataille, Diorga voulut l’achever mais Sin s’interposa.
« Pauvre fou, si elle tombe Yunh tombe avec elle et j’ai besoin de son corps… »
Elle se retrouva prise au piège et scellée dans une crypte par ses agresseurs.









Pendant ce temps, dans les plaines obscures de Firos, Sin complote pour une nouvelle invasion. « Ô toi Divinité de l’Amour, je briserai ton ciel étoilé, pour y faire ressortir terreur et désolation ! Tu ne deviendras qu'un rêve, rongé par l'appel de mes cauchemars ! Tu te soumettras ! Rends ton dernier baiser à ton petit aimé Elysio, se sera là ta dernière requête ... » Dit-il en frappant d'un point ferme sur l'accoudoir de son trône.
Sa prochaine cible ? La planète MAKALA. Sin, lança une vague de Chaos sur toute la surface de la planète MAKALA, cette violente attaque aura été la plus longue de toute l’histoire de de Solinvania, une période de folie meurtrière, appelée « les 7 décennies de Cristal ».
C’est dans cette bataille que Sin s'épuisa peu à peu. La planète Makala était reconnue pour son avancée technologique et ses armes de pointes, les terriens savaient se défendre et repousser les attaques de l’ennemi assez longtemps. Il aura fallu attendre la soixante-dixième année pour que Sin retire ses troupes. Pour Sin ce n’était que partie remise. Elysio ne sut que tardivement que Yunh avait été possédé. Elysio avait découvert dans l’Orion que Sin menait un double rôle, en passant de son corps à celui de Yunh pour ne pas éveiller le moindre soupçon. Il fut terrifié par cette révélation. Dans l’Orion sous une nuit sans étoile, dans une salle sans lumière, dans une tristesse sans réconfort Selena entendit les pleurs de petit Elysio. Cela lui était insupportable. Elle s’agenouilla prêt de lui, l'accompagna dans sa douleur. Tenant son visage enfantin entre ses mains, elle le regarda avec des yeux remplis de chagrin :
« Enfant prodige, ne t'appesantit point d'un tel fardeau qui ne t'es pas destiné. A moi seule, je m'en fais le châtiment d'une éternité. Laisse-moi te libérer de ton dévouement... »
Une perle de cristal coula le long de sa joue. Elle l'embrassa avec douceur et descella en lui les chaînes de la douleur.






Elysio : « Mère, ma lâcheté est à l'origine de notre désarroi, puissiez-vous m'accorder une parole, bien qu’elle soit incommode. Je vous implore de m'écouter, pour racheter mon ancienne volonté de renier toutes responsabilités, me cachant naïvement. J'ai porté en moi le secret de cette fraude, difficile et insupportable je continue à le garder. Mais écoutez, mère, l'artefact de notre Créatrice, qu'on admire tant, à Sin je le lui ai confié, et d'un simple visage attendrissant, il s'en est accaparé. Le lien nous est impossible sans ce précieux ! Si le pardon existe, qu'il me lave de toute souillure, je m'en veux ! »
Selena : « Par tous les Saints ! Elysio, ne te méprends pas de la sorte ! Chacun de nous se doit à la pénitence de Zeno. Nous aurons tous notre fardeau à porter. Tel sera le prix à payer... Je m'engage à récupérer ce talisman. Quant à vous mon enfant tâches de faire appel à Zeno au plus vite. »
Elysio : « Que dites-vous, mère ? » dit-il en s'agrippant à ses mains. « Vous n'y pensez tout de même point ?! Beaucoup des nôtres ont perdu leur âme. Vous laissez ensorceler par l'appel de la justice, ne vous ferra défaut, la mort vous tendra les bras ! Vous n'êtes pas dans la capacité de le lui reprendre !
Séléna : « Mon ange... » murmura-t-elle. « Tu as là une sagesse à laquelle il m'est impossible de consentir. »
A ses yeux humectés de larmes, elle lui sourit, et reprit d'une voix tremblante.
Séléna : « La question n'est point-là mon enfant. Est-il en mon pouvoir ? Seule mère, le devoir qui m'a été donné, et le commencement je dois l'assumer. Ô ma douce enfant ! Notre « Créatrice » nous demande. L'heure n'est plus au remord, ni au doute ! Je m'en vais accomplir ma tâche. Puisses Zeno vous bénir mon trésors ! Tâchez de veiller sur l'avenir de SOLINVANIA ! L'existence même de ces êtres du bas monde est entre vos mains. Il est maintenant trop tard pour les effacer. Assumons nos actes, et je m'en vais assumer la mienne... »
Séléna quitta la Salle sacrée. Elysio devait maintenant compléter le rituel « d'Appel à La Créatrice ».






Sur la planète Firos, les Firosiens célébrèrent, leur victoire. Plus ils s'emparaient des planètes voisines, plus leur puissance et leur souveraineté montait en échelon ! Parallèlement, une rumeur circula. D'après certains messagers, Selena s'engage au mariage et lance sa demande envers le Divin de Firos, Sin, pour une union « sacré ». Très vite la planète Firos se transforma en une Terre poussée à l'ivresse et à la débauche. L'union sacrée devait se faire dans la chambre Divine. Dans chaque planète, une chambre Divine est dédiée à une Divinité, ainsi les offrandes peuvent être faites. La chambre Divine était dans la plus grande tour de l'empire. « Séléna se dévoilera. Féconde, elle embrassera la Terre pourpre et bercera le ciel Noir, pour une nouvelle dynastie Firosienne », ainsi se propagea la prophétie.
Ce temps, Sin l'avait attendu depuis des siècles ! Accoudé sur son trône, les yeux fermés attendant patiemment l'arrivée de la divine Selena. Les grandes portes s'ouvrirent, elle était là, portée sur un gigantesque plateau d'argent, dans une robe brodée d'un voile somptueux, des perles pour orner le tout, des éclats d'améthyste longés jusqu'à son cou, pour finir sur une rivière de diamant, brillant de mille feux. Les serviteurs se retirèrent, et laissèrent à Sin toute la jouissance d'admirer cette merveille qui s'offrait à lui, ce délectable parfum de rose qui émanait de cette créature séraphique obligeait à se relever violemment de son trône. Et d'un regard ténébreux, les ombres se manifestèrent, et l'amenèrent directement devant Séléna. D'une main ferme il la prit par la hanche, et l'obligea à se blottir contre son torse. Seléna se laissa emporter par cette avancée pour le moins brusque. Elle passa sa main dans la chevelure de Sin et le laissa l'embrasser dans le cou.
Sin : « Ton corps...il me le fallait...Je désire ton corps ma tendre Séléna...donne-le-moi... »
Sous ses quelques gémissement de plaisirs, entres deux simulations, elle lui répondit en murmurant :
Séléna : « Qu'il en soit ainsi... »
Sin prit le visage de Séléna d'une main, et sa hanche d'une autre.
Une violente embrassade fusionna les corps. Ils s'accouplèrent dans la sphère d'argent. En sueur, leurs auras s’entremêlèrent à chaque mouvement érotique, amollirent peu à peu l'embrasure de la Vénus destinée. De son courroux le Déité du mal, au moment opportun, vint apposer sa marque. Oscillant, la montée en transe, dans son ultime décadence, il excède la jouissance, le voilà accompli, un gémissement de soulagement s'échappe de sa gorge.
Mais à peine il vint à reprendre son souffle, qu'il sentit une lame lui transpercer à la poitrine ! Diorga, dressé derrière lui, remonta le manche de sa lame pour agrandir la plaie fraîchement ouverte.
Sin s'agrippa d'une main ferme l’extrémité de la pourfendeuse. La rage reprit le dessus et Sin décupla une masse obscure autour de lui. Toute cette épaisse fumée noire qui gouvernait dans la salle se réunit en un même point pour y faire apparaître la forme démoniaque de Sin. Diorga fut rejeté à l'extrémité de la salle. Quant à Séléna, elle resta allongée, masquant son visage et effrayée par cette attaque surprise.
Sin se retourna et d'une voix diabolique qui résonnait dans tout le palais, il engagea la parole :
Sin : « Traître ! Tu as bien du culot pour m'importuner de la sorte...Comment oses-tu pénéter dans mon antre ? Je ne crois pas t'y avoir invité... »
Diorga : « Je vais te faire ravaler la poussière sale incube que tu es ! Elle est à moi ! »
Sin : « Il faut croire que le destin en a voulu autr... »
Le Déité du Mal cracha son sang impur sur le sol en marbre. Il perdit énormément de vitalité. Il sentit derrière lui la main de Séléna plonger ses doigts dans sa poitrine. Elle tenait d'une main ensanglantée l'artefact de Zeno à l'intérieur de sa poitrine. Les yeux écarquillés à se vider à nouveau de son sang :
Sin : « S… Séléna ? »
Selena : « C'est fini à présent ! »
Elle extirpa sa main hors de la poitrine de Sin. Un cri de douleur, à en faire trembler les murs, jaillit de sa bouche ! Et toute l'énergie enfouie de l'artefact se libéra. La puissance de la Grande Créatrice s'éleva vers le ciel. Déchirant les couleurs ténébreuses, les nuages pourpres se dégagèrent pour laisser place à un sceau qui se forma dans l'air. Une sphère en or, incrustée de motifs angéliques se désolidarisa du sceau. Une fois entière, elle se fissura au centre. La fissure se fit de plus ne plus grande jusqu'à une éclosion totale. L'intense lumière déploya ses ailes. La Silhouette sacrée tombant du ciel vint à prendre sa forme originelle, et Zeno apparut.
Sin : « Non, pitié ! Mère… »
Sa sentence ne laissa guère du temps à une quelconque imploration.
Elle pointa sa main en direction de Sin, Divinité du Péché et de la Mort. Un dernier cri d’effroi et celui-ci se retrouva enfermé dans une crypte à huit verrous. Zeno releva son autre main vers les cieux et invoqua les êtres de sa planète. L'armée Divine des Entités se réveilla, et se propagea dans toute la Galaxie de Solinvania en éliminant toutes espèces firosiennes. « La Vague de Lumière » purifia les planètes en quelques heures seulement. Zeno ouvrit une brèche temporelle dans la salle du Trône, et toutes les Divinités venaient d'être invoquées au grand complet. Yunh, qui avait été possédé par son propre frère, avait pu retrouver son existence. Fix et Aan’ham furent libérés et ce dernier marqua le courroux de Zeno sur la crypte en insérant les 8 clefs célestes, avec le consentement de chacun. La crypte fut scellée au cœur de L'ORION, et le portail de Firos fut détruit. La planète de Sin, représente alors un danger, c'est pour cela qu'elle a été exclue du réseau dimensionnel des  planètes de Solinvania.

A ce jour seul les 8 planètes restent dans le même réseau et la planète de FIROS a été banni de la Galaxie. ..
Revenir en haut Aller en bas
 

LOST IN MY DREAM - CONTEXTE COMPLET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lost in my dream ( pv raven et ginger)
» Lost in my dream - The Dreamer
» LOST IN MY DREAM - DEMANDE DE PARTENARIAT
» Lost, dream and love
» Dream of Ewilan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost In My Dream :: Le Commencement ( Le Programme )-