Lost In My Dream
Inscrivez-vous.
Rejoignez-nous, pour des RPs LIBRES !



 

Partagez | 
 

 Astrid Aldwyr - RP SOLO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astrid Aldwyr


Féminin
Niveau
Nombres de points RP:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Astrid Aldwyr - RP SOLO    Mar 28 Juil - 19:05

  Le cœur mutilé

 Les adieux avec Edghar furent des plus difficile. Je n'aurai jamais imaginé tomber sous le charme d'un inconnu si facilement. Je me trouve sur le palier, dos à la porte. Il faut que je m'y fasse, tout cela appartient au passé. Je ne bouge pas. Enfin.. je n'y arrive pas. Comme si une force m’empêchait de faire un pas de plus. Mais je dois me décider. Je ne peux pas profiter de son hospitalité un jour de plus. Je descends alors les 3 petites marches en bois qui mènent sur le petit sentier de pavé blanc. Le vent souffle sur mon visage, laissant deviner un léger parfum de printemps. La douce mélodie du chant d'un oiseau me rappel tristement les jours que j'ai passé ici.               
       Soudain, une caresse sur le bras, suivie d'un long frisson, m'arrachent à cette nostalgie. Edghard... Je reconnais la sensation de sa peau sur la mienne. Cette chaleur à chaque fois qu'il est proche de moi. Je me retourne et vient me blottir contre lui. Je ne peux retenir les larmes qui coulent sur mes joues. Il attrape alors mon visage et l'approche du sien. L'embrasser et pour moi le plus séduisant des délices. Le temps s'arrêt et je savoure les dernières secondes auprès de lui. Mais je ne dois pas céder... il faut que je parte. J'éloigne alors mon visage et baisse la tête. Je pose mes mains sur son torse et le repousse légèrement. Ses mains glisse le long de mon visage avant de retomber le long de son corps, comme un désespoir pesant sur ses épaules. Je recule alors d'un pas, et lève les yeux pour affronter son regard. Ma vision est troublé par le chagrin, et son expression me brise de coeur. Je prend une grande respiration avant de lui dire péniblement :
- Je te remercie pour tout ce que tu as fait. Mais il faut que je parte ....
- A la recherche d'Aeden. Oui je sais. Je ne te retiens pas. Dit-il en me coupant la parole. 
Il met sa main dans sa poche, et en sort un petit sachet en toile blanc. Il attrape alors ma main et pose le présent dans la paume de ma main. Il referme mes doigts dessus fermement.
- Tu en auras plus besoin que moi...
Il embrasse alors ma main avant de la lâcher et de se diriger vers la porte d'entrée. Je reste là, sans bouger. Et dans un dernier élan de courage, je lui promet de revenir et de ne plus jamais repartir. Il s'arrête alors devant la porte, tourne la tête en souriant sincèrement "Je t'attendrais Astrid".
Voici les dernier mot que Edghard à prononcer avant de disparaître. Je ne me suis pas retournée une seule fois lors de mon départ. Je n'ai meme pas osé regarder se qu'il m'avait offert, par peur de devoir faire demi-tour. Cela fait presque 4 heures que je marche sans vraiment savoir où je vais. La nuit tombe, et je ne voit nul part où m'installer pour me reposer. Juste d’immenses pleines verdoyantes  Je me sens tellement seule. Le déchirement de cette séparation m'a anéantie. Et Aknar ne c'est toujours pas manifester. Comme si il aimé me voir souffrir. "C'est ça que tu veux !! hein ?? Pourquoi tu me fait ça !! Aller !! Répond moi espèce de LÂCHE !!!!"
 Je m'effondre de douleur au sol. Le chagrin envahissant la moindre partie de mon corps. Allonger, sur le côté, recroquevillé sur moi même. Je n'ai même plus la force de continuer. Je reste comme ça, espérant que la mort vienne me chercher. Apres de longue minutes, le calme revient dans mon esprit. La nuit est tombé, et le froid vient me glacer le sang. Je tremble la petite couvertures que j'ai apporté ne me suffit pas pour me réchauffer. Je dois me ressaisir ! Je ne peux pas juste abandonner et le laisser gagner. J'ai fait une promesse. Je me redresse et marche péniblement. Je vais certainement finir par trouver de quoi faire un feu. 
Un feu ?? Mais bien sure ! Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ? Je pose la couverture derrière moi et me concentre sur un point du sol. Mes flammes son magiques, je n'ai pas besoin de bois pour en faire. Je ferme les yeux et me concentre fortement. J'imagine mes main prendre feu et lancer une flamme au sol. Mais en vain. Je m'accroupi et pose mes 2 mains au sol. Si l’imagination ne marche pas, alors je vais essayé la communication énergétique avec la Terre. Alors que ma concentration est à son maximum, j'entend de petit crépitement sous mes paume. J'ouvre lentement les yeux, et des petites flammes dessinent le contour de mes doigts. je me décolle du sol et regarde mon travail avec stupéfaction. Je lâche alors un petit cri de joie et l’adrénaline parcourt mon corps en quelques secondes. La flamme n'est pas très importante, mais suffisamment pour me réchauffer. Mais la fatigue me tombe dessus comme une masse, et sans avoir le temps de m'installer, je m'endors quasi instantanément. 
Un bruit sourd vient me soustraire d'un sommeil parfait. Un des rares d'ailleurs. Puis un second bruit me parvint aux oreilles, légèrement plus fort. Je me redresse immédiatement, le regard un peu dans le flou. Il fait nuit noir et je n'y vois absolument rien. Je me penche alors pour chercher mon arc à tâtons au sol. Un fois la main dessus, je met en joug un flèches et la pointe s'enflamme instantanément. Wahou ! C'est moi qui ai fait ça ?? Je fais des tours sur moi même essayant de savoir d'ou venait se bruit. Le silence envahi l'espace, je n'entend que le souffle de ma respiration, quelque peu irrégulière. Soudain un craquement égale à un os brisé résonne à quelques centimètres de mon oreille droite. Je fait un bon de stupeur et lance une flèche à 2 mètres devant moi, en sa direction. l'impacte sur le sol forme un cercle d'un mètre de diamètre et s'enflamme aussitôt. La lumière que ce feu procure est assez intense pour y voir à une 10ènes de mètre aux alentour. Je repasse en mode attaque et pointe ma flèches dans toutes les directions possible. Il était là ! comment aurait-il pu s’enfuir si vite. je me rapproche de la flamme, espérant qu'elle me protège suffisamment. Les bête n'aime pas le feu, ça se sait. 
La panique commence à m'envahir petit à petit. Alors que j'essayé tant bien que mal de ne pas succomber à la terreurs,  un vent d'une force inimaginable viens me balayer littéralement et je m'écrase au sol quelques mètres plus loin. Cette bourrasque n'a évidement pas épargnée mon unique source de lumière. Merde  ! mon arc ?? je laisse glisser mes mains sur l'herbe étrangement humide et cherche désespérément mon arme. Je n'ose pas vraiment m'aventurer dans cette strate boueuse, devenue lugubre avec la pénombre. Mais je n'ai pas le choix, je fais alors quelques pas. Il ne doit pas être bien loin ? Soudain, ma main effleure une texture que je ne connais pas vraiment. Je pousse un cri de dégoût et ramène immédiatement mes mains vers moi. Merde mais qu'est que c'est !!? Je suis effrayé. La peur me pétrifie, impossible de faire quoi que se soit. Il faut que je trouve une solution et vite. Peu être que cette... chose va me bouffer! Je n'ai pas vraiment le choix... "Aknar aide moi je t'en pris. je ne veux pas mourir". Pas de réponse "Aknar je t'ordonne de m'aider !" . Toujours rien. J'ai compris, il veut ma mort. Alors que la seul solution possible vient de partir en fumée, je sens une goutte tombé sur mon épaules, puis 2, puis 3. Il pleut ? non impossible. Je touche alors cette fameuse pluie, mais je me rend vite compte que ça ne ressemble absolument pas à de l'eau. Le liquide est légèrement dense et chaud. Très chaud même ! Ma peau commence à me piquer de plus en plus fort. Je me relève et court le plus vite possible. Je ne sais pas où je vais, mais la douleur m'empêche de m’arrêter. Ma course est vite stopper, quant je rentre dans quelque chose qui m'avait tout l'air d'être un être vivant. Un couinement retentis, suivit d'un cris glaçant. 
Soudain,  une douleur intense se propage dans mon ventre. Je pose presque instinctivement ma main dessus. Quelque chose de comparable aux goûtes coule sur celle-ci. J'ai froid. Je m’écroule au sol, la respiration saccadé. Ca y est je vais mourir. Quelques seconde plus tard, c'est le calme. je ne ressent plus aucune douleur. Je suis en paix. Quelle étrange sensation. Un bien être jamais vécu auparavant. Mes yeux sont clôt. Aknar est là, assit devant moi. Il à l'air... paisible, bienveillant. Mon coeur ralentit, de plus en plus. ma respiration cesse. Mon corps se détend. Les bruits ambiants ne sont plus qu'un doux silence. Voici mon dernier souffle, ma dernière image, mon dernier instant.
- Aknar ... Merci 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 

Astrid Aldwyr - RP SOLO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» présentation Bob Solo [Validée]
» Un petit passage vers la jolie mer bleu[Solo]
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost In My Dream :: L'UNIVERS DE SOLINVANIA (Place à L'aventure !) :: ZELNA - Le Monde De DOLARIA :: NI'HUM - Les Vallées Nordiques-