Lost In My Dream
Inscrivez-vous.
Rejoignez-nous, pour des RPs LIBRES !



 

Partagez | 
 

 Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xen Syn'lo


Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : EXILE, RECHERCHE POUR TRAHISON
Grade :


Niveau
Nombres de points RP:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Ven 25 Juil - 9:27

Le jeu du chat et de la souris, mais qui est le chat ?

Cela faisait à peine quelques jours que j’avais atterri sur la planète Makala. Elle était juste gigantesque. Comment j’allais faire pour trouver des scientifiques dans toute cette immensité ? Je réfléchissais, il fallait que j’aille dans un endroit où je pourrais glaner des infos et peut-être aussi avoir quelques rumeurs histoire de savoir si un gamin n’aurait pas été vu dans le coin. J’ai pas franchement envie de me faire choper tout de suite vous voyez et comme il est collé à mes basques il faut que je me renseigne le plus tôt possible voir s’il ne serait pas déjà sur la planète.

Le mieux pour écouter les potins ou ragots du coin c’était un endroit genre bar. Cela tombait bien y en avait deux trois dans le coin. Après je verrais bien si ça ne donnait rien je chercherais une autre solution. Quand on est un mec recherché comme moi la première chose à faire est de s’informer. Je ne peux pas m’enfoncer plus loin dans mon exploration sans avoir un  minimum de connaissance sur le lieu et de la situation actuelle de l’astre en question. J’entrais donc dans le premier bar et allais jusqu’au comptoir commander une bière. Fallait que je reste lucide vu que je ne savais pas ce qui pourrait arriver à l’avance. Parfois je me dis qu’un pouvoir de voyance ce serait tellement cool dans mon cas, mais bon je me contente de mon bras multifonction c’est déjà pas mal.

Oï le clochard ! Elle est belle ta veste en cuir tu l’a piqué à qui ?

Je ne répondais pas ne me sentant pas le moins du monde visé.

Oï, je te cause le bouseux donne-moi ta veste.

Je sirotais mon verre tranquillement à l’écoute de toutes les voix autour de moi quand quelqu’un posa sa main sur mon épaule pour me forcer à me retourner. Le mec devant moi n’avait pas dû se laver les dents depuis des semaines alors je vous dis pas l’haleine…

File-moi ta veste avant que je change d’avis et te massacre ta tronche de trouffion.

Il me regardait avec un regard mauvais et noir, mais je ne me laissais pas démonter.

Si tu veux une veste, y a une zone commerciale plus loin,d’après ce que j’avais déjà récolté comme informations.

Je me retournais ensuite reprenant mon verre comme si de rien n’était. Mais le mec n’avait pas l’air de vouloir abandonner et se sentis même offusquer vu qu’il essaya de ma frapper. J’évitais le coup me retrouvant de nouveau face à lui à quelques millimètres. J’enchaînais avec un coup de boule qui le sonna et me donna le temps de lui mettre un coup de poing dans les côtes. J’avais transformé mon bras à l’avance et j’avais au niveau du coude un mini propulseur qui augmentait les dégâts de mes coups. Du coup le mec traversa la taverne limite en volant avant de se retrouver dehors après avoir massacré une moitié du mur de l’établissement.

D’autres volontaires ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Max Rénix


Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : CHASSEUR
Grade :

Badge :


Niveau
Nombres de points RP:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Dim 27 Juil - 23:50




Le chat et la souris...



Était-ce prudent ? Fallait-il y aller de plein fouet ? Il est vrai que cela ne ressemblait pas à Max de sauter sur la première occasion venu, sans prévoir un plan bien fonctionnel. Mais là, il s'agissait de Xen. Il ne pouvait le laisser s'enfuir à nouveau. En regardant la localisation sur son tableau de bord, il pouvait déterminer l'emplacement de sa cible grâce à la fréquence émise par la satellite de NEO. Après des heures et des heures de recherches intensives, le jeune animé a pu réussir à le retrouver. Cela n'avait pas été de tout repos, cette recherche aura pris 3 ans déjà. Max a pu tenter à 4 reprises de le capturer, mais sans grand succès. Il avait toujours eu un train d'avance par rapport à Max. Et c'était du au faite qu'ils faisaient parties tout les deux de la même race. Xen connaissait bien Max , et depuis ces 3 dernières années, il a pu se familiarisé avec ses techniques d'approche. Xen avait pu contribué à une époque à la fabrication d'un corps artificiel. En effet, il avait offert à l'organisation d'OMEGA certaines notions magiques et technologiques, afin de concevoir une arme de défense pour la protection de la planète Syn'Lostar. Et la compagnie OMEGA avait pu en faire bon usage. Et reprendre ses recherches afin de crée Rénix. Quelque part Max cherchait son créateur, mais pas dans le but d'engager une conversation amical....


Ce point bleu qui clignotait le représentait, il était là, c'était bel et bien lui sur le capteur holographique. Il était à la 72ème rue, dans la secteur B42, il se situait précisément dans le bâtiment 852, une location réservée pour la conservation du tabac et des boissons alcoolisées....à savoir un "bar". Mais comment l'approcher. A chaque fois Max avait joué le jeu de la subtilité, les approches furtives, les approches à double jeu, les approches par télépathie, les tirs à distance, les pièges, les chasseurs de prime, les piratages, le sabotage, RIEN ! Xen prévoyait chaque mouvement du jeune animé. Max se retrouvait au final prit dans ses propres filets. D'un côté il fallait qu'il prenne du temps pour prévoir, de l'autre il ne le fallait pas. Car Xen bouge constamment ! Manquer un jour de recherche serait le perdre définitivement ! Et Max Rénix avait perdu beaucoup trop de temps. Alors il n'eut guère le choix, tous ses plans étaient devenus si prévisibles, que le seul moyen qui pouvait encore surprendre Xen c'était l'attaque de front ! Mais c'était suicidaire, et totalement risqué en plein jour. NEO est une ville sécurisée, et jamais les forces de l'ordre ne laisseraient deux animés se battre en pleine nature, devant une population dense. Ils risqueraient la cellule, ou même Max seulement, et là se serait l'échec total ! Mais le temps était contre lui, il avait une mission, ramener Xen mort ou vif, et ce, dans les plus brefs délais. Il en valait de l'existence de la planète. Plus on attendait et plus elle s'éteignait. Xen avait dans sa mémoire des informations confidentielles concernant la comète « Doom », et Max doit essayé d'extraire ses informations. L'ennui c'est que Xen n'a jamais laissé entrer Max dans sa tête. L'inconvénient d'être à tout deux des animés dotés d'un pouvoir Alors le temps n'était plus à la réflexion. Il se leva de son fauteuil, retroussa son écharpe et haussa le ton tout en avançant vers les portes automatiques de s


- Ordinateur de bord, lance le programme de téléportation, proche du bâtiment 852.


La voix off du tableau de bord s'anima, le message de Max fut transmit au cœur du système de l'ordinateur. La machine lança l'ouverture du socle de téléportation juste à l'extérieur du fourgon dans lequel il était. En fur et a mesure qu'il marchait, le sol s'illumina pour lui ouvrir un passage en direction de la sortir. Les portes en alliages massifs s'ouvrir délicatement, et la lumière su socle fraîchement apparut, n'attendait seulement que son utilisateur. « Vérification de mise en point...Vérification terminée....Veuillez avancer jusqu'au socle d'utilisation. » Max déposa un pied sur le socle, puis un autre. Le poids du jeune animé sur le socle, avait créer un léger fond sonore qui marqua le signal. Le socle s'éleva légèrement, un système électrique sur chaque côté du socle, entouraient Max. Ce dernier fut prit sous un voile de lumière qui le fit disparaître en un point lumineux. Ces cellules se défragmentèrent dans l'espace, l'itinéraire du téléporteur n'était là que pour maintenir au mieux les fragments cellulaires du jeune animé jusqu'au point de « réalimentation du corps ». Son corps traversa le ciel, et chuta dans la zone de commerce, entre deux ruelles dans l'ombre. Max se matérialisa, son corps se reforma par emboîtement successifs de pixel holographique. Il ne perdit guère de temps à scruter les alentours. Le bâtiment était juste en face, il pouvait voir Xen de la ou il était. La tension montait, une rue les séparait. De là ou il était, il pouvait voir que son frère avait pu faire déjà un carnage dans le bar. Il pouvait distinguer quelques pensées ici et là à l’intérieur du bâtiment : «  On ne peut pas boire un verre sans qu'il y est du grabuge.... » « C'est pas vrai ça recommence, ce bar n'a jamais pu être tranquille » « Qui s'est ce type ?! » «  Mais pourquoi l'autre il l'a cherché ?! » Il les percevaient tous sans le moindre oublie. Sauf celle de Xen vouloir rentrer dans sa mémoire serait une erreur grossière de Max. Il pourrait se faire repérer par son frère, sa sensibilité psychique était plus aiguisé que celle de Max. Le jeune garçon resta de l'autre côté du trottoir pour le moment. Il entendit la voix porteuse de Xen et une autre plus roque et violente. Sans doute l'un consommateur dans le bar à en juger par la prononciation de ses mots et la langage familier qu'il tenait  :


- File-moi ta veste avant que je change d’avis et te massacre ta tronche de trouffion !


- Si tu veux une veste, y a une zone commerciale plus loin


La situation avait déjà été envenimée. Par une simple veste ! A croire qu'aujourd'hui, les ennuis allaient lui tomber sur la tête. Serait-ce donc, là une bonne occasion pour Max ? Cette fois-ci, il allait essayer de profiter de l'opportunité, sans plus tarder. L'homme ayant un peu trop bus haussa à nouveau le ton. La réponse méprisante de Xen provoqua chez l'homme une colère insoutenable, qu'il ne manqua point de faire évacuer par son début d'agression. Il se leva brutalement de sa chaise qui bascula sur le sol et entreprit une démarche fulminante ! Les pas se firent entendre. Et Xen se retourna d'une esquive souple mais nette, et engagea sans trop tarder les premiers coups de poing qui furent fatals pour le gaillard. Xen fut distrait quelques secondes le temps d'un combo. Max matérialisa alors son arme tout engageant une démarche mesurer. Il commença à marcher et coupa la route. La PANDORA grogna et elle se forma sur sa main gauche, qu'il glissa légèrement derrière son dos par la suite. La PANDORA se mesura à son poignet et elle se façonna jusqu'à ses doigts fins. Elle était devenu une sorte de lame en pointe qui s’allongeait jusqu'à son majeur. Une arme plutôt rapide et efficace pour les approches en douceurs. Discrètement il tira un peu plus sa manche gauche pour cacher ceci:

La PANDORA sous forme "La Magusse":
 

Max se retrouva devant l'entrée du bar, légèrement sur le côté de la portière, et il scruta Xen du regard en fronçant les sourcils, et attendit un autre moment plus favorable pour engager ses quelques dernières marches. Xen termina son enchaînement, et sur un ultime coup bien placé dans l'homme s'éleva légèrement et fut propulsé contre le mur du bar. Il avait littéralement déchiré la cloison du bâtiment ! Une nuée de poussière c'était formée sur l'instant, là c'était le moment....


Xen se remit en place et annonça d'une vive voix :


- D’autres volontaires ?


Il enfonça délicatement le piqué de sa lame, au niveau du dos son frère. Plus précisément sur le « Grand dorsal ». Cette lâme n'était pas considérer comme un couteau, mais comme un système de piqûre empoisonnée. Une marque se forma alors sur le « Grand Dorsal » de Xen :

Marque empoisonnée :
 

à suivre...




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://lost-in-my-dream.forumactif.org
Xen Syn'lo


Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : EXILE, RECHERCHE POUR TRAHISON
Grade :


Niveau
Nombres de points RP:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Lun 28 Juil - 9:46

C’est quand même fou ça, je ne peux jamais être tranquille cinq minutes. Quand ce n’est pas l’autre nabot qui me poursuit ces des abrutis ivres mort qui me cherchent. Comme si j’avais du temps à perdre avec cette bande de guignoles. Faut croire que j’ai une certaine tendance à la poisse. Le mec qui m’avait interpellé n’était pas franchement un gars d’une intelligence incroyable. Le genre de type qui joue les gros durs pour régner sur tout un quartier par la peur, mais je n’étais pas du genre à me laisser intimider comme à peine sortis du berceau. J’avais plus de dix mille ans c’était à dire un âge où l’on se laisse plus emmerder par le premier venu. Au départ, j’y étais allé mollo me disant que ce n’était qu’un vulgaire humain sans importance et qu’il allait se résigner, mais ce ne fut pas le cas. Il avait tellement bu qu’il ne savait plus du tout ce qu’il faisait sûrement et ça l’avait perdu au moment même où il avait posé la main sur moi.

Je veux bien être gentil, mais y a des limites. C’est bien pour ça qu’il avait fini par voler à travers le bar le petit blondinet. Son bandana noir n’avait pas tenu le choc et était tombé à mes pieds tandis que le reste du corps et des habits était sorti du bar plus vite qu’il ne l’aurait pensé. Comme si parce qu’il a des tonnes de cicatrices, il allait m’impressionner. Justement plus t’as de cicatrices et moins tu en fais pour éviter les blessures. Moins je n’en avais aucune preuve que je savais éviter les choses. Bon maintenant qu’il était dehors, j’étais tranquille quelques secondes le temps que les autres prennent peut-être la relève, même si la plupart était limite à genoux en pleurs. Une belle bande de chochottes en fait. Il n’y en avait pas un pour rattraper les autres.

Je regardais encore une fois par où était sorti mon précédent adversaire. C’était assez drôle de le voir aplati par terre avec la langue pendante. Par contre de voir le trou que j’avais fait c’était déjà moins marrant. Les autorités allaient rappliquer d’ici peu. Je ne devais pas traîner si je ne voulais pas me faire prendre bêtement. Maintenant que je réfléchissais, j’aurais peut-être dû agir plus subtilement. Cela ne me ressemblait pas de faire autant de grabuge. Heureusement que je ne faisais pas un raffut pareil à chaque fois que je passais sur une planète sinon je serais l’ennemi numéro un de la galaxie entière…

Je finis par regarder l’assemblée en soupirant. Demandant si d’autres volontaires voulaient se faire massacrer avant mon départ. J’espérais que ce ne soit pas le cas, car je n’avais pas franchement envie de perdre mon temps plus longtemps. Il fallait que je quitte la planète et que je me rende sur la prochaine. C’est là qu’une chose me tira de mes pensées. Une sorte de piqûre douloureuse au niveau du dos. Je ne savais pas encore l’auteur de cet affront, mais une idée commençait à germer dans ma tête et ce n’était pas du tout bon. Je me retournais et le voyais. C’était encore ce sale gamin qui faisait des siennes. Mes réflexes me poussèrent à m’éloigner de quelques pas en direction du bar. Je ne savais pas ce qu’il m’avait fait, mais je me sentais mal. Mon dos me brûlait et ma tête était prise d’une migraine horriblement douloureuse. Cependant, je restais impassible ne voulant pas montrer les faiblesses que je ressentais. Premièrement, parce que les autres profiteraient sûrement de mon moment de faiblesse pour me sauter dessus tous en même temps. Et aussi parce que le mioche me regardait avec ces mêmes yeux vairons qu’à l’accoutumé. Il portait toujours les mêmes fringues ce gosse. J’espérais qu’il se lavait, car ça devait pas sentir la rose sinon…

Bref, j’engageais la conversation avec mon sourire assuré, mais dans mon fond intérieur je me sentais un peu mal barré ne sachant pas ce qu’il m’avait fait exactement. J’éclatais de rire avant de parler.

T’as pas fini de me courser gamin ? J’ai pas le temps de jouer moi, va voir ailleurs si j’y suis.

Comment j’avais pu être aussi peu vigilant. Quel abruti je faisais. J’avais toujours un coup d’avance d’habitude et là je m’étais laissé surprendre comme un vulgaire bleu sortis de sa cambrousse. Je ne pouvais pas m’empêcher de m’en vouloir tellement j’avais étais négligent. Et pourquoi parmi tant de personnes il avait fallu que ce soit lui qui prenne l’opportunité. Zut ! Il était trop intelligent ce gosse ça en devenait vraiment gênant et de plus en plus difficile de lui échapper. Si je n’essayais pas de le raisonner, j’allais vraiment finir par y passer…D’ailleurs ma bipolarité revenait à l’assaut. Ma période pessimiste s’amenait à grand galop. Je pensais très fort au fait que je n’allais pas m’en sortir et que j’allais finir en prison pour le restant de mes jours ou pire encore et tout ça pour des choses que je n’avais jamais faites.

Il fallait que je me ressaisisse, même si c’était difficile. Je devais réfléchir à une solution ça s’imposait. Je devais trouver rapidement quelque chose qui me sortirait de ce mauvais pas et pour cela je devais le faire parler le plus possible pour découvrir ce qu’il m’avait fait, car tant que je ne saurais pas la nature de ce qu’il m’avait injecté je ne pourrais pas trouver de remède.

Tu es devenu bien sournois. M’attaquer par derrière, en fait tu n’es pas plus qu’un moustique finalement. Tu ne sais que piquer.

Un petit coup de provocation et avec un peu de chance j’allais réussir à délier sa langue pour en savoir plus. Et si ça ne suffisait pas j’allais me débrouiller ou bien mourir dans le fond d’un caniveau après que l’on m’est attrapé et jeté dans une prison. Je me mis une baffe mentale pour reprendre du poil de la bête et en rajouter une petite couche.

Tu devrais arrêter ces enfantillages et essayer de passer à quelque chose de plus adulte si tu veux m’attraper. C’est pas avec ça que tu m’auras, c’est bien trop inutile.

Bordel, il allait lâcher le morceau. La douleur me lancinait de plus en plus et ça remontait dans le cou. Maintenant, j’avais mal de là où il m’avait piqué jusqu’à la tête. Il était temps qu’il ouvre la bouche.

Quand je pense que tu veux tuer ton propre frère. Et puis tu n’es qu’un môme tu n’es pas de taille contre moi. Tu es né beaucoup trop tard pour espérer avoir une chance contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Max Rénix


Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : CHASSEUR
Grade :

Badge :


Niveau
Nombres de points RP:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Mar 29 Juil - 1:20




Le Chat et la souris.


Max le dévisagea, ses yeux écarquillés, formèrent un regard perçant. On pouvait sentir à travers son visage la détermination qu'il avait de le capturer, une stimulation nerveuse qui le boostait, et ce en gardant la bouche fermée. Il resta dans un silence de plomb. Et les propos de Xen n'eût malheureusement aucun effet sur sa carcasse. Il avait seulement conscience de ses provocation, Max fronça légèrement les sourcils et plissa de temps à autres ses paupières, mais resta ferme dans son silence. Mais Xen persista dans ses remarques:
-T’as pas fini de me courser gamin ? J’ai pas le temps de jouer moi, va voir ailleurs si j’y suis.
Il utilisait constamment l'ironie, c'était sa manière à lui de voiler sa nervosité par rapport à sa situation critique. Aux nombres de fois ou Max avait eu affaire à lui, Xen avait toujours gardé le même type de discours. Celui de déstabiliser son adversaire en lançant des propos mesurés mais crus. Cela pouvait faire en rager plus d'un. À en juger par les dégâts causés sur l'homme ivre mort de l'autre côté du mur, les suppositions se fondèrent. Un être doté de sentiment pouvait très vite se faire emballer dans les propos de Xen. Il avait le chic de savoir tirer les cordes sensibles chez certaines personnes. C'est pour cela qu'il fallait se montrer coriace. Avoir un mental d'acier, et savoir faire une totale abstraction de ses paroles. Savoir lui tenir tête, sans trembler ne serait-ce que de cinq centimètres. Xen avait un don psychique, celui d'être clairvoyant, d'être capable de ressentir l'émotion de celui qu'il perçoit, afin de mieux les retourner contre lui. Les sentiments humains n'avaient plus aucun secret pour Xen, et savait s'adapter à n'importe quels caractères. Aucune personne jusqu'à présent n'avait pu l'égaliser. Car son arme la plus redoutable, était sans doute sa bouche. Il sait comment déstabiliser son adversaire. Mais malheureusement pour lui Max n'a plus de coeur...


    - Tu es devenu bien sournois. M’attaquer par derrière, en fait tu n’es pas plus qu’un moustique finalement. Tu ne sais que piquer.

Max retroussa sa manche gauche, pour dévoiler l'intégralité de son bras. La « Magusse » fut dévoilée et le jeune animé prit une position de combat. Le buste penché vers l'avant la tête qui pointe sur l'adversaire, les jambes écartées et le bras gauche plié à l'horizontale. La « Magusse » prête à piquer à nouveau, Max la redressa légèrement au niveau de son visage. Le reflet du soleil perçait le mur ouvert et toucha la pointe de l'arme. Un éclat lumineux valorisait la pointe empoisonnée, et le léger maillon s'entrechoquait avec le couvre-poignet de la « Magusse ». Max accorda toute son attention aux points sensibles qu'il serait capable de toucher avec précision. Le système nerveux des Animés était similaire à celui des humains à quelques différences prêts. Suivant les partis du corps, et le fonctionnement du système organique, les points, vitaux sont moins « larges » que ceux des humains. Il fallait donc être rapide et exacte dans la manœuvre. Mais la « Magusse » avait ses limites. Il faut déjà être conscient qu'une seule piqûre ne suffisait pas à le faire succomber rapidement dans une paralysie totale. Il fallait au moins que Max le touche à 5 reprises. Cinq points vitaux, dont le dernier devra être la nuque, et le venin ferra entièrement effet. Malheureusement pour Max tout se jouait sur les premiers instants. S'il n'était pas capable de le piquer ne serait-ce que 2 fois de plus avant l'arrivé de la défense de NEO, Xen aura toutes ses chances de s'enfuir à nouveau. « Le Grand Dorsal » était un muscle de choix, car c'est cette zone qui dirige le mouvement de son bras gauche. Il pouvait toujours faire apparaitre son bras mécanique, mais avec moins de rapidité, ça c'était une bonne chose. Mais au combien insuffisante.....Cela n'allait que lui donnait une bouffé de chaleur insoutenable. Un peu comme-ci il était sous morphine, à un dose minimisée. Rien de bien surprenant. Bien sur, les effets de brûlure commencent à se faire sentir. Et c'est du au venin de la Magusse. En effet le poison attaque ce qu'on appelle les « kordias », cela vaut à un équivalent des « globules blancs » pour les humains. Sauf que pour les Animés les « kordias » jouent le rôle aussi des « globules rouges » qui rappelons le, sont primordiale pour la circulation de l'oxygène qui est ensuite filtré par le cœur « humain ». Chez les animés nous n'avons pas un flux d'oxygène dans le corps. Mais un flux de « Ziossfor », des atomes énergétiques. Le Ziossfor jour un rôle d'aimant sur l'énergie des âmes que les animés absorbe lors de leur Reconstitution => (période dans laquelle les Animés sont conduits dans un sommeil profond, en attendant l'arrivée des âmes et esprits qui les alimenteront). Si Le taux de Ziossfor chez Xen diminue, son taux d'énergie suivra la même descente, jusqu'à ne plus pouvoir bouger ni se réalimenter d'âme, et Max pourra en finir une bonne fois pour toute...
-Tu devrais arrêter ces enfantillages et essayer de passer à quelque chose de plus adulte si tu veux m’attraper. C’est pas avec ça que tu m’auras, c’est bien trop inutile.


Max avait une idée en tête. Bien qu'il ne soit pas un très bon acteur. Le jeune animé se laissa prendre dans son jeu, afin de montrer à Xen ce qu'il voulait voir. Max glissa son regard sur sa « Magusse » l'air perplexe quand à ce que Xen avait mentionné, il est vrai que cette arme avait beau avoir des capacités fulgurants contre le système biologique des animés.....mais encore fallait-il bien s'en servir. Serte, Max avait été programmé pour savoir manier n'importe quelles armes dans sa PANDORA, mais il fallait avouer l'irréfutable, Max avait affaire à un animé qui a participé à sa création. Toutes les informations sur le fonctionnement du jeune Rénix reposaient dans la base de donné des OMEGAS, dont Xen en avait suivit une longue partie. Et si c'était vrai ? Et s'il savait qu'elles étaient les options de Max ? Si Xen jouait le provocateur devant lui, peut-être n'était-ce pas seulement pour le déstabiliser ? Peut-être était-ce aussi pour faire accepter l'ironie du sort...que Max n'était qu'une machine dont Xen connaissait toutes les failles ?
-Quand je pense que tu veux tuer ton propre frère. Et puis tu n’es qu’un môme tu n'es pas de taille contre moi. Tu es né beaucoup trop tard pour espérer avoir une chance contre moi.



A ces mots, Max évalua ses chances de mettre hors état de nuire son grand frère. Il regarda au alentour comme pour se remettre en cause, un instant. Et ce qu'il disait là été irréductible. Max n'avait que 5 années d'existence. Xen en avait bien plus. La différence d'âge était tel qu'il fallait en aucun cas sous estimer Xen. Durant toutes ses années Il a su cumuler, des connaissances, il a pu surpasser les épreuves et faire face à l'imprévu. Il détient à présent une bonne expérience de la vie d'un exilé. Quand Max prit à nouveau conscience de cela. Son bras s'abaissa légèrement, pour laisse à une marque d'intrigue dans son regard. Il commença à fuir du regard son frère. Il regarda sa main gauche. Et avec moins d'assurance, il finit par regarder Xen avec un semblant de complexité.
à suivre...



Revenir en haut Aller en bas
http://lost-in-my-dream.forumactif.org
Xen Syn'lo


Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : EXILE, RECHERCHE POUR TRAHISON
Grade :


Niveau
Nombres de points RP:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Mer 30 Juil - 8:25

J’avais beau le provoquer rien ne marchait comme je le voulais. J’avais l’impression de parler à un mur. Foutu gamin. Ces yeux pétillaient, sûrement à l’idée de me capturer. De toute façon il ne vivait que pour ça. Plutôt que de chercher à me buter il devrait mieux s’informer. Sans moi il n’existerait peut-être pas à l’heure actuelle. C’est moi qui avait fait progressé sur plusieurs plans la technologie des animés. J’avais participé à sa naissance même si c’était indirectement. Pourquoi à chaque fois que je faisais quelque chose fallait que ça me retombe dessus ? Faut croire que je n’avais jamais assez de problèmes vu que d’autres se rajoutaient sans cesse à ceux que j’avais déjà. Et le fait de faire du grabuge sur cette planète allait aggraver mon cas si les autorités avaient le temps de voir mon visage. Fallait que je me tire en vitesse.

Ce qui allait être difficile vu la saleté qu’il m’avait injecté dans le corps. La douleur commençait cependant à s’apaiser. Apparemment, une piqûre ne suffirait pas à me mettre chaos. Quand il avait dévoilé son arme j’avais bien compris qu’il allait lancer une nouvelle offensive à tout moment. Pendant un moment j’avais eu du mal à respirer, mais ce n’était pas suffisant pour venir à bout de moi. Vu la douleur et le temps qu’il avait fallu pour qu’elle s’atténue, je dirais qu’il fallait deux à trois piqûre de plus pour que je devienne immobile donc autant ne pas traîner dans le coin. Je ne voulais pas mourir aujourd’hui ou même capturé, il me restait encore trop d’endroit à visiter, d’indices à trouver. Je n’avais pas de temps à perdre avec lui.

Même si j’avais participé à sa naissance, j’étais loin de connaître chacun de ses faiblesses vu que qu’à l’époque ce n’étaient que des idées que j’avais balancées comme ça sans aucun fondement. Un prototype. Je ne pouvais donc pas savoir si on lui avait rajouté certaine fonctionnalités ou autres, cependant, je jouais le bluff et faisait comme s’il n’avait aucun secrets pour moi. Déstabiliser l’adversaire, c’est ce que j’ai toujours fait le mieux alors même si c’est un adversaire coriace avec un mental d’acier que j’ai en face je peux quand même réussir à le faire flancher ne serait-ce qu’un peu. D’ailleurs on dirait bien que ma dernière phrase avec réussi à l’ébranler. Il n’avait plus l’air aussi excité. Il fuyait même mon regard. Je me demandais bien ce qu’il ressentait à cet instant, du remords ? Je ne sais pas trop j’avais du mal à voir, mais son assurance s’était effilochée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Son esprit combattif était beaucoup moins prononcé et il me regardait de façon étrange. Quand je n’arrive pas à décrypter les émotions j’avoue que ça m’énerve et là j’étais très sincèrement en train de fulminer. Comment un gosse comme lui peut-être aussi mystérieux et coincé bordel ?! Faut profiter de la vie plutôt que de vivre seulement de chasse à l’homme.

Est-ce que tu as seulement pensé à ce que tu deviendrais une fois que tu m’aurais coffré ? Espèce de crétin ! Du devrait profiter de la vie pendant que tu es jeune ! Tu n’es qu’un ingrat. Si je n’avais pas émis les ébauches de ton corps et ses fonctionnalités tu ne serais pas là aujourd’hui !

Je le fusillais du regard. Ma bipolarité avait pris le dessus et ma colère montait comme la moutarde monte au nez.

Tu ne t’es jamais dit qu’écouter les deux sons de cloche pouvaient être pas mal avant de me condamner pour un truc que je n’ai jamais fait de ma vie ?! Si c’était vraiment moi qui avais fait tout ça sache que je me sentirais coupable et que j’accepterais mon sort. J’ai plus de 10000 ans j’ai vécu ma vie alors si je continue c’est qu’il y a une raison microbe !

J’en avais trop dit il était temps de filer. Je m’étais emporté, mais tant pis, peut-être que ça le ferait un peu réfléchir se sale garnement. En attendant, toutes mes fonctions étaient revenues. Le poison avait dû se diluer dans mon corps et avait perdu son effet. Tant mieux je n’avais plus de temps à perdre. J’entendais déjà les alarmes des autorités arrivées. Je transformais donc mon bras sous ma veste sans que personne ne puisse le voir. Etant scientifique je m’étais créé ce bras pour pouvoir me défendre au fur et à mesure de mes visites sur les planètes. Il faut dire qu’on ne savait jamais vraiment sur quoi on pouvait tomber. Certaines formes de vies pouvaient s’avérer très dangereuses.

J’avais récemment installé une nouvelle fonctionnalité sur mon bras. Pour les fuites comme ça où, j’étais encerclé par un tas de monde c’était ce qu’il me fallait. Bon ça allait faire des dégâts certes, mais également un nuage de poussière ce qui serait largement suffisant pour mon évasion en toute sécurité. Je souriais à l’autre môme en face.

Tu as quand même bien grandit sinon j’ai hâte de te revoir gamin, mais cette fois j’espère que tu penseras par toi-même…

J’abattis ensuite mon bras de toutes mes forces sur le sol. Une onde choc assez conséquente en ressortie et fit basculer tout le monde à terre en plus de remuer toute la poussière autour. Quand l’onde fut partit toutes les particules de poussières dans l’air retombèrent comme une sorte de brouillard et je pris la porte arrière sans attendre. Une fois sortit j’utilisais la fonction grappin de mon bras pour me hisser sur les toits et voir un moyen de transport que je pourrais utiliser. Un truc bizarre était stationné quelque mètres plus loin alors j’allais dans sa direction. Je sautais ensuite sur le dos du véhicule et essayais de le faire marcher. Mais il ne répondait pas.

Cette sorte de bécane mécanique ne voulais pas démarrer malgré tout mes efforts fournis. C'était quoi ce bordel sérieux ?!

Foutu épave !

Et là le véhicule tangua. Pourquoi je n'en savais rien, mais vu que je fus propulser dans un magasin de bric à braque de toutes sortes, je suppose qu'elle n'avait pas trop appréciée. Il faut maintenant faire attention aux sentiments d'une carcasse c'est la meilleure.... Comme je n'étais pas encore en surêté je décidais de m'infiltrer dans le égouts même si c'était loin d'être mon truc. Je m'attendais à ce que ça pue la mort, mais même. De grand système traversait tout les couloirs pour purifier l'eau à peine elle arrivait jusque là. C'était impressionnant les progrès de la technologies parfois. Je finis par rencontrer une barrière que je désisntégrais à coup de laser grâce à mon bras et continuais, mais là il allait falloir se mouiller car le niveau de l'eau était bien plus important.

C'est vraiment pas mon jour aujourd'hui...Vivement que je sorte de cette merde.
Revenir en haut Aller en bas
Max Rénix


Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : CHASSEUR
Grade :

Badge :


Niveau
Nombres de points RP:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Mar 19 Mai - 22:53

L'onde de Xen propulsa Max a l'extérieur du bar. Il fit une roulage en arrière avant de se relever rapidement ! Max était en état d'alerte ! Les yeux écarquillaient à la fugue du moindre mouvement, le jeune animé chasseur changea son arme pour partir à sa poursuite "Il prend la fuite!" se disait-il, il releva les ailes de sa "Furry" et bondit vers l'avant pour rattraper la distance.

Furry - n°269:
 

Il n'avait plus pas une fraction de seconde à perdre ! Il prit la ruelle à gauche du bar et d'un coup d'aile propulsa son pied sur le mur et jongla en alternance: pied gauche et pied droit sur les murs en parallèle, pour monter jusqu'au toit. Il le vit passer ! Xen avait sauté sur le bâtiment voisin et s'était engagé dans une course folle ! Max s’agrippa au bord du toit et activa ses ailes pour relever tout son corps et courir après Xen. Ce dernier se dirigeait vers un véhicule de transport, un BCR-250, l'équivalent d'un hélicoptère de fonction. Xen monta sur l'engin mais Max s'en plus tarder eut rapidement l'idée de matérialiser sa PANDORA pour empêcher Xen de décoller:

Suffery - n°87:
 

Xen sentit que la machine venait de tanguer, Max venait tout simplement d'arracher le moteur arrière du véhicule. Il avait brandit la "Suffery", et d'une attaque horizontale, il avait frappé de plein fouet le moteur qui venait de s'embrocher dans la lame de la faux. Il décolla le moteur de la machine en tirant sur le manche de son arme, et la machine bascula.

Max poursuivit Xen jusqu’à ce qu'il touche le magasin venu. Max sauta du toit pour atterrir sur les sols, les de pieds à plat, et ce, sans la moindre difficulté. Il fonça par la suite en direction du magasin pour le franchir et traquer Xen mais un moment donné, Max s’arrêtât net, il ne sentit plus la présence de Xen dans les parage, ni même dans le magasin. Il fit confiance à son ouïe aiguisé qui n'avait pas perdue le file de la poursuite. En effet, Max entendit à quelques mètres de là, des bruits d'échos provenant des canalisations souterraines. Il fixa le sol, et entendit davantage: des par rapides frappant les eaux usées, comme des éclaboussure un souffle cardiaque étouffant, et l'entrechoque de sa fermeture éclaire de son veston contre sa ceinture...

Il abandonna vite l'entré du magasin et pris la première bouche d'égout qui était disponible ! Celle à sa gauche prêt du trottoir d'en face l'amena directement dans les voies souterraines. En plongeant dans les égouts il se releva et resta un moment en silence pour repérer Xen un dernière fois.

-C'est vraiment pas mon jour aujourd'hui...Vivement que je sorte de cette merde

Max pivota sa tête vers l'arrière et traça sa route ! Il l'avait repéré, il était à l'aile ouest de la zone C, à 67.8 degré à droite sur une distance de 15 mètres, soit 8 mètres en moins comparé à la situation de départ, il se rapproché ...

Max changea sa PANDORA:

Ravagence - n°66:
 

Il commença à charger son arme à feu, les égouts étaient juste l'endroit parfait, suffisamment étroits, les voies de canalisations souterraines ne pourraient en aucun cas offrir à Xen une diversité de déplacement et d'esquive assez large pour contourner assez longtemps les offensives futurs...

En quelques minutes Max se retrouve à nouveau derrière Xen, il engagea très rapidement un assaut furieux, des tirs en rafale dans sa direction. Ces tirs étaient des tirs appelées " tirs à somations " elles étaient la seulement pour tirer aux alentours de Xen quitte à effleurer l'adversaire. Cette technique était utile pour déséquilibrer et perturber l'ennemie, et offre au final une brume épaisse sur la zone de combat pour une prochaine attaque furtive....


Revenir en haut Aller en bas
http://lost-in-my-dream.forumactif.org
Xen Syn'lo


Masculin Statut Social Du PERSONNAGE: : EXILE, RECHERCHE POUR TRAHISON
Grade :


Niveau
Nombres de points RP:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Sam 23 Mai - 11:57

J’en ai ma claque de ses souterrains de vidange des déchets. L’odeur pestilentielle qui s’en dégage laisse vraiment à désirer. Surtout que l’autre engeance ne doit pas être loin. C’était à cause de lui que mon engin avait fini en pièces détachées. D’ailleurs si j’avais eu plus de temps j’aurais pu améliorer ce coucou pour qu’il ressemble à un vrai véhicule de compétition. Après tout je reste un scientifique, avec un peu de matière grise on peut faire énormément de choses.

Mon bras avait encore pas mal d’options que je n’avais pas utilisées et s’il continuait à e poursuivre j’allais devoir le neutraliser. Pas dans le sens tuer, car il fait en quelque sorte parti de moi, mais le bloquer afin qu’il ne puisse pas continuer la poursuite. Il ne savait sûrement pas tout ce dont j’étais capable. Généralement, les ordres de missions sont très succinct et se résume à tuer quelqu’un ou poursuivre. Des trucs dans le genre. Les précisions sur la cible à atteindre tu les apprends sur le terrain et il n’allait pas être dessus le juvénile. Ce n’était pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace. Cette expression venait des humains. Ceux-ci en avaient plusieurs de pas mal d’ailleurs.

Enfin bon, le problème qui se posait était comment sortir de là. L’espace était beaucoup trop restreint et ne laissait pas beaucoup de marge si j’étais attaqué. Il avait bien grandit mon petit projet. Quand je pense que c’est moi qui étais l’instigateur de mon propre poursuivant. C’était assez risible. Voilà ce qu’on récolte à vouloir aider ses congénères. Mais malgré tout ça je ne leur en voulais pas ils leur fallaient une cause à notre tragédie et j’étais la meilleure qu’ils avaient trouvés. Par contre c’était gonflé d’avoir envoyé ma propre création contre moi. Il se doutait que je ne pourrais certainement pas le tuer.

C’est justement quand j’étais à fond dans mes pensées que mon alter ego attaqua. Des tirs ricochèrent tout autour de moi sans me toucher pour autant. Sûrement une nouvelle stratégie pour me désorienter, mais je n’allais pas me laisser avoir aussi facilement. Le nuage de fumée que dissipais les tirs était problématique et il était donc ma première priorité. Je devais le faire s’évaporer pour ne pas risquer une attaque en traître de la part de l’embryon d’animé qui me filait au train.

Une fois encore mon bras multifonction était tout équipé pour ce genre de situation. Je fis exactement la même manipulation que dans le bar. Sauf que ce n’est pas une onde de choc qui fut projeté de mon bras, mais une bulle d’air qui une fois écrasé sous ma main souffla tout autour de moi y compris le nuage de poussières.

C’est là que je souris en voyant Max devant moi. Il avait l’air assez surpris, mais ce n’était pas étonnant. Je savais très bien toute ses fonctionnalités. J’avais aidé à tous ses plans et je savais également comment il pensait. Il ne pouvait rien me cacher. J’aurais toujours une longueur d’avance sur lui c’était comme ça. J’étais supérieur à lui et il allait devoir ancrer ça dans son crâne.

Tout ce que tu entreprendras avec moi sera vain. Tu n’es pas encore prêt. Et tu es trop mal renseigné sur moi pour pouvoir faire quoique ce soit.

Je le regardais intensément et avait commencé à préparer une attaque tout en lui parlant. Une chose qui allait le bloquer dans ces canalisations un moment. Le temps que je puisse prendre mes jambes à mon cou et partir de cette planète. Avant qu’il n’ait eu le temps de faire un geste de plus ou de dire quoique ce soit, je lançais mon attaque. Mon bras se tendit dans sa direction et une boule noire non identifiée fonça sur lui à toute vitesse. Il ne pouvait lui échapper, celle-ci était téléguidée et ne s’arrêterait qu’une fois collée sur sa cible. D’ailleurs à peine fut-elle sur lui qu’un champ de gravité l’enveloppa et le propulsa contre l’une des nombreuses parois des canalisations. La pression était si forte à l’intérieur de cette membrane qu’il ne pourrait pas s’en extirper seul à moins que sa mallette ait une fonctionnalité exprès pour annuler la gravité.

Sache qu’à chaque fois ce sera pareil.


Je me retournais et sprintais dans les premiers couloirs que je vis. Après de multiples virages et cul-de-sac je finis enfin par trouver une autre échelle pour remonter à la surface. Il était temps de quitter cet astre et d’aller en exploré un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG   Aujourd'hui à 11:33

Revenir en haut Aller en bas
 

Max Rénix - Xen Syn'Lo / RP LONG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost In My Dream :: L'UNIVERS DE SOLINVANIA (Place à L'aventure !) :: MAKALA - Le Monde D'ELYSIO :: NEO - La Ville Mère-